• Home /
  • LE COIN DES PARENTS /
a couple of months ago

Le gout de l’effort : qui est concerné ?

Le conte pour grandir

Oui, mais parfois c’est le parcours du combattant. Transmettre le gout de l’effort avec une petite anecdote : ma petite fille de 18 mois prend son goûter. Une superbe banane dans les mains, elle l’a déguste. Soudain, arrivée à la fin de la banane, la peau se détache de la banane. Le drame ! Une colère inouïe assaille ma petite fille. Impossible pour elle de finir cette banane qui n’en fait qu’à sa tête. Ses efforts pour raccrocher la peau à la banane sont vains. La fin de l’histoire ? La banane est restée sur le carreau, elle n’était plus digne d’intérêt. La colère s’est calmée.

Le gout de l’effort se perd dans les ténèbres du temps

Nous vivons dans une ère où l’effort semble absent. Tout est dans l’immédiateté. Nous avons tout à portée de main. Nous sommes sollicités en permanence par la télévision, les smartphones… Tout parait facile d’accès. Les chambres d’enfants regorgent de jouets. Leur temps est occupé comme celui des ministres par leurs multiples activités. Le gout de l’effort serait-il devenu obsolète ? Pourtant l’enfant grandit grâce à ses efforts et à ses parents.

Le gout de l’effort se développe dés le plus jeune âge

Rien n’est plus nuisible que de se plier en quatre pour satisfaire les désirs de son enfant dans l’instant immédiat. C’est parfait pour vous transformer en esclave et faire de votre enfant un tortionnaire sans qu’il s’en rende compte. Apprenez-lui donc la patience et félicitez-le pour son sens de l’effort. Quand vient la période du « moi tout seul », laissez-le expérimenter et approuver le travail fourni. Armez-vous de patience. Vous aussi, vous êtes passé par là quand vous étiez tout petit ! Sachez entretenir sa motivation de l’effort. Transmettre le gout de l’effort demande aussi des efforts de notre part.

Transmettre le gout de l’effort se travaille sans souci dans les tâches ménagères

Ben oui… Demandez-lui, dès le plus jeune âge, de vous aider sous forme de jeu : on joue à ranger les courses, à trier le linge… Et remerciez-le : «J’aurais mis plus de temps sans toi !» Gardez cette habitude de le faire participer aux tâches. Même s’il a ses devoirs (quand il est devenu plus grand), il peut, un quart d’heure par jour, mettre la table, aider à nettoyer la voiture… Ranger sa chambre, accrocher son manteau au bon endroit, se déchausser en entrant dans la maison et ranger ses chaussures sont autant d’activités à sa portée pour lui enseigner l’effort du respect de l’autre et de lui-même.

Apprendre le principe de plaisir et de réalité pour réhabiliter le gout de l’effort

L’effort est un des moteurs nous permettant d’avancer dans l’existence. Sans lui, nous ne serions rien. L’effort bien dosé et dirigé avec intelligence conduit vers l’instinct de bonne conduite. Et puis, il y a des règles à respecter pour s’intégrer en société et  aussi des exigences devant lesquelles ont ne pas reculer. L’enfant, même tout petit, doit parvenir à un but. Pour cela, il se verra traverser l’apprentissage de la vie en cherchant, répétant, ratant et recommençant encore et encore… Cette confrontation quotidienne à l’effort est bénéfique au développement de l’enfant. Rappelez-vous l’exemple de la banane cité plus haut : le principe de réalité a pris le pas sur le principe de plaisir. Enseignement constructif pour ma petite fille !

Pour conclure sur la transmission du gout de l’effort à l’enfant

Rien n’est acquis, tout s’apprend, même le gout de l’effort, mais avec l’aide des plus grands pour aider les plus petits. Quelques règles simples :

  1. Laisser l’enfant faire ses expériences
  2. Inviter l’enfant à participer aux tâches de la maison
  3. Être respectueux de l’effort fourni par l’enfant et le féliciter
  4. Laisser de l’espace vide pour la création de l’enfant
  5. Solliciter l’enfant devant ses efforts à apprendre
  6. Ne jamais hésiter à l’encourager et le féliciter devant toute tentative d’effort
  7. Lui transmettre la valeur de l’effort équivaut à lui donner les clés de sa réussite

Sacrée mission pour les parents que de transmettre le gout de l’effort… Votre instinct où votre intuition vous guide de façon sûre. Faites confiance en vos pouvoirs. La nature est bien faite et votre progéniture a confiance en vous. Donc, pas de souci, une juste attention de votre part sera nécessaire pour que tout se passe à merveille entre les enfants et les adultes. Transmettre le gout de l’effort à l’enfant devient un jeu d’enfant

HeleneHug

>