Dame Araignée amoureuse d’une guitare

Dame Araignée tombe amoureuse d’une guitare

Dame Araignée tombe amoureuse d’une guitare dans un grenier d’une vieille maison abandonnée depuis bien longtemps. Des meubles aussi vieux que la maison, des instruments de musique et de gigantesques bibliothèques de livres de musique y étaient entreposés.

Au fil des saisons et du temps, le grenier recevait, soit un rayon de soleil, soit de la neige ou de la pluie par un trou dans le toit. À cause d’un vent violent, une tuile s’était échappée et n’avait jamais été remplacée. Normale, puisque la maison était abandonnée.

Dame Araignée : son histoire

bibliothèque du grenierTout ceci pour vous expliquer qu’il se passait de bien drôle de choses dans ce grenier. Les instruments de musique échangeaient entre eux leurs aventures passées et les livres partageaient leurs secrets en chuchotant.

Parfois, un chant teinté de désespoir s’échappait d’une guitare au bois délicat. Sa fulgurante carrière s’était interrompue brutalement à la suite d’un malencontreux accident de son propriétaire. Propriétaire, oh combien talentueux ! La tristesse de l’entourage faisait peine à voir à l’époque, d’où l’abandon de la guitare dans le grenier.

Les ans, les décennies se sont écoulés. La poussière s’installa aidé par le vent, tout heureux de s’incruster par la tuile manquante du toit. Et bien sûr, toujours aidée par le vent, une colonie d’araignées vint prendre pension dans ce grenier à l’ambiance insolite.

Dame Araignée part à l’aventure

Dame Araignée tombe amoureuse d’une guitareL’une d’elles, Dame Araignée, était particulièrement hardie et avait la ferme intention de découvrir le monde. Car oui, Dame Araignée avait entendu dire que le monde appartenait aux audacieux.

Dame Araignée se mit en tête de parcourir l’univers de cet immense grenier. Au fil de ses découvertes, elle tissait sa toile. Rien pour l’instant ne semblait attirer son attention. Attristée et déçue, Dame Araignée commençait à se morfondre à l’idée de finir ses jours sans avoir accompli ses rêves et sans avoir vécu d’aventure palpitante.

Mais Dame Araignée était une battante. Elle décida alors de parcourir toutes les toiles qu’elle avait tissées lors de son premier périple, en prenant soin cette fois de chausser ses lunettes, ce qu’elle n’avait pas fait jusque-là.

Ce grenier était si grand ! J’ai surement été trop pressée, pas assez attentive, se dit-elle. Elle avait parcouru tant de kilomètres sans trop s’attarder aux objets qu’elle rencontrait sur son passage. Cette fois, elle se promit de prendre son temps et d’étudier tous les détails.

Imaginez un peu : cette brave petite araignée, même si elle possède huit pattes (contrairement aux deux pattes des humains) ça ne la rend pas plus rapide pour se déplacer et visiter l’immensité de ce grenier, comparable quasiment en surface à notre globe terrestre pour Dame Araignée… Enfin presque !

Dame Araignée explore à nouveau

Bref, Dame Araignée prit conscience qu’elle devait prendre son temps pour explorer les coins et recoins de cet immense grenier. Alors méthodiquement, avec cette fois, ses lunettes sur le nez, elle partit découvrir en détail les trésors de cet univers. Au fond d’elle-même, elle avait l’intime conviction de n’être pas tombée dans ce grenier par hasard. Il y avait forcément une raison ! L’araignée se mit en tête de découvrir le pourquoi de sa venue dans cet endroit si empoussiéré. Elle commença donc son périple dans les rayons des innombrables bibliothèques sans se douter de ce qu’elle allait découvrir.

Entrée de Sir Guitarelle

LivresMais qu’est-ce donc ? Rugueux sur le dessus, ça monte et ça descend. C’est comme surfer sur des vagues… Puis, Dame Araignée glisse, oh là : des écritures ! Et encore des écritures ! Lunettes sur le nez, Dame Araignée décrypte les tranches des ouvrages: « Histoire de la musique par Sir Guitarelle », « Premier cours de guitare par Sir Guitarelle », « Œuvres musicales de Sir Guitarelle »…

En voilà de beaux ouvrages, se dit Dame Araignée et de s’installer pour un moment pour consulter tous ces ouvrages. Mais qui est donc Sir Guitarelle pour susciter tant de littérature élogieuse ? Dame Araignée voulait à tout prix satisfaire sa curiosité. Elle trouvait enfin que la vie valait vraiment la peine d’être vécue.

Au bout de quelques semaines d’enrichissantes lectures, Dame Araignée s’était vraiment prise d’amitié pour Sir Guitarelle et voulait absolument retrouver cette guitare qui l’avait tant inspiré.

Persévérance de Dame Araignée

La persévérance de Dame Araignée payait. Prendre tout le temps nécessaire pour découvrir ce monde fabuleux où son âme intuitive l’avait conduite la comblait de joie.

Comme c’était agréable de se sentir comme un poisson dans l’eau. Dame Araignée n’était certes pas un  poisson, mais elle était si heureuse de nager aussi facilement dans ce lieu tellement enrichissant.

Elle se sentait pousser des ailes pour accomplir son destin. Décidément, Dame Araignée n’était pas non plus un oiseau. Araignée elle était et resterait, elle allait en tirer parti. Comment ? Elle ne le savait pas encore.

Ce qu’elle avait découvert de Sir Guitarelle l’avait impressionnée et elle s’était promis de découvrir la guitare à l’origine de son succès. La guitare logeait dans ce grenier ! Un long périple attendait Dame Araignée, toute confiante en son instinct, elle se prépara pour aller à la rencontre de cette fameuse guitare.

Dame Araignée reprend son périple

soleil au dessus du grenierAprès une bonne nuit de sommeil pour reposer ses huit pattes, Dame araignée reprit donc son périple de toile en toile qu’elle avait tissée lors de sa première visite. C’était un jour de grand soleil, un rayon s’était habilement glissé par la tuile manquante du toit et éclairait toute une partie du grenier où se reposaient des guitares. Soudain s’éleva un chant aux notes à vous arracher les larmes du cœur. C’était la première fois que Dame Araignée entendait ce chant. Elle en fut fort émue.

Le rayon de soleil et le chant… : c’était un signe du ciel ! Dame Araignée voyait là un bon présage. Elle suivit donc ce rayon de soleil. Son cœur battit la chamade quand elle vit cette belle assemblée de guitares. Eurêka ! Oui, mais comment reconnaitre la guitare de Sir Guitarelle ? Elle fouilla sa mémoire pour se remémorer ce qu’elle avait lu sur cette fameuse guitare. Le chant avait cessé. Dame Araignée avait tissé beaucoup de toile. Elle se rappela que la guitare était d’un bois foncé et très brillant.

Et de toile en toile, nait la rencontre avec la guitare

Toile d'araignéeEt ainsi de toile en toile, avec méticulosité, elle inspecta chaque guitare. Soudain, le chant repris. Dame Araignée, très émue, se laissa guider par les notes. Elle approchait du but ! Elle découvrit enfin cette fameuse guitare. Des larmes de joie coulaient sur ses joues et spontanément, avec douceur, elle se mit à gratter les cordes de la guitare, quel son mélodieux. Ah comme elle comprenait Sir Guitarelle, dans tout ce qu’elle lut dans ses ouvrages ! Dame Araignée tomba de suite en amour !

Dame Araignée reprit ses esprits avec peine. Elle allait vite en besogne, mais elle était tellement heureuse ! La guitare se sentait soudain revivre : oh, mais que m’arrive-t-il ? Elle bomba son torse pour montrer son titre : Sir Guitarelle, gravée sur son bois délicat. Non pour faire le fier, mais pour montrer à Dame Araignée que c’était bien lui, Sir Guitarelle, oui … Celui qui avait partagé la vie (si courte) de son maitre. Il était inconsolable jusqu’à ce jour où Dame Araignée vint à sa rencontre. C’était tellement attendrissant de les voir tous deux, leur rencontre était-elle gravée dans les astres ?

Toutes les guitares présentes dans ce grenier étaient à la fête. Les jours prochains s’annonçaient enfin plus heureux. Le rayon de soleil continuait de briller pour chauffer l’atmosphère. Des oiseaux pépiaient tout là-haut, de tout leur cœur, au bord de la tuile manquante, sentant que quelque chose se préparait . L’univers fut ainsi informé que l’ambiance maussade du grenier allait radicalement se changer en ambiance de fête.

L’amour, oui, mais pas que… séance de remue-méninges

Dame Araignée et Sir Guitarelle s’étaient trouvé de suite bien des atomes crochus. Oui, mais comment faire des concerts dignes de ce nom quand on a huit pattes et six cordes à son actif ? C’est déjà beaucoup, mais pas suffisant. Une séance de brainstorming s’impose donc : Dame Araignée invita quelques copines et Sir Guitarelle convia ses confrères.

Le résultat : chacun voulait participer ! La décision fut prise de mettre en place plusieurs groupes avec des styles de musique différents. L’imagination et l’envie de donner le meilleur de soi donnèrent un résultat étonnant. Les copines-araignées se sont attribué les rôles de gratteuses de cordes pour certaines, et pour les autres, le rôle de donner les accords en appuyant sur les cordes concernées. Les groupes de guitares se sont regroupés par affinité. Ce fut un sacré travail de groupe où chacun a pu donner le meilleur de lui-même. Chaque talent a trouvé sa place pour contribuer à ce chef-d’œuvre merveilleux.

Et voici le résultat !

Dame Araignée et Sir Guitarelle réunis

Après de multiples répétitions, le cœur en émoi, la première fête donnée fut pour le mariage de Dame Araignée et de Sir Guitarelle. Les notes s’échappant ce jour-là par la tuile manquante du toit du grenier ont remué bien des cœurs. Journée mémorable ! Même le rayon de soleil,  ému à un point qu’il s’est installé pour l’éternité dans le trou du toit. Dame Araignée et Sir Guitarelle vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Imaginez un peu le nombre de concerts donné dans ce grenier… Endroit devenu d’ailleurs, une référence pour les personnes branchées.

Le voyage initiatique de Franny

Conte gratuit à télécharger de suite !


Rentre ci-dessous tes coordonnées qui ne seront jamais divulguées


Commentaire (1)

  • https://galaxie-enfants.fr/le-conte-necessa…ndir-sereinement/| 16 mai 2018

    […] Dame Araignée amoureuse d’une guitare […]

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge